Accueil Avis Immo Livres Articles Simulateurs
Artisan imaginant le bâtiment construit

LA MÉTHODE POUR TROUVER UN BON ARTISAN PRÈS DE CHEZ SOI


Les travaux, quelle galère pour la plupart d’entre nous ! Entre les risques de malfaçons, les prix gonflés et les professionnels du bâtiment qui s’octroient trop de liberté au dépend du client, il est normal que la plupart des gens hésitent avant de faire réaliser des travaux. Pour se prémunir de beaucoup d’ennuis et de pertes financières, voyons la méthode pour trouver un bon artisan près de chez soi.
Si vous comptez faire construire votre maison, cette méthode est également valable et même vivement recommandée, car les enjeux sont encore plus importants.


PARTIE I – Trouver des artisans


Avant de faire le tri, il faut commencer par le début : trouver des artisans dans sa zone géographique.

Pour ce faire, on peut procéder soit en demandant à son entourage (le bouche à oreilles), soit via un moteur de recherche ou soit par des sites spécialisés.

Le bouche à oreille est une bonne manière de faire, car on a l’assurance que les travaux se sont déjà bien passés avec quelqu’un d’autre. On notera quand même que cela ne fait pas tout, car le bon déroulement du chantier dépend aussi des affinités entre l’artisan et le client. Si le courant passe bien entre un artisan donné et votre proche, il faut s’assurer qu’il est soit de même entre l’artisan et vous. Dans le cas contraire, le professionnel risque de refuser le chantier ou de vous gonfler les prix.

Trouver un artisan grâce à un moteur de recherche (Google ou Duckduckgo par exemple), notamment en s’aidant des notes et des avis est une méthode à double tranchant. Si les avis sont vraiment mauvais, il est effectivement prudent d’éviter de faire appel à la société en question. En revanche, peu d’avis/de notes ne signifie pas grand-chose. Cela peut vouloir dire que l’entreprise est jeune ou n’a pas beaucoup de clients, mais cela peut également dire que l’entreprise marche très bien et n’a besoin de ne faire aucune pub.

Enfin, il reste les sites spécialisés tels que plus-que-pro.fr ou travaux.com pour trouver une entreprise de travaux. C’est une façon simple et efficace. Toutefois n’oubliez pas : les entreprises paient pour être affichés sur ces sites, les avis ne sont donc pas forcément toujours objectifs…


PARTIE II – Sélectionner le bon type d'entreprise


Une fois que vous avez présélectionné des entreprises à consulter, il est temps de faire la visite pour réaliser le devis. Il est sage de consulter 3 à 4 entreprises différentes, surtout si les travaux sont délicats ou conséquents. Cela vous permettra d’avoir plusieurs points de vue et plusieurs devis. En plus, ce n’est pas rare que des artisans ne vous fassent aucun retour après la visite.

Lors de vos consultations, vous rencontrerez trois profils d’artisan :

La grosse société, c’est celle qui est bien connue dans la région et emploie plusieurs dizaines de personnes. Vous la reconnaitrez par son professionnalisme, ou si plusieurs personnes de l’entreprise se présentent chez vous pour faire le devis (un commercial et un conducteur de travaux par exemple) ou si elle veut faire payer le devis. Le problème souvent avec celle-ci, c’est que grâce à sa notoriété, elle se permet souvent de gonfler ses prix. Mais ce n’est pas tout le temps le cas, rien ne vous coûte donc de les consulter.

Ce type de société est souvent réactif, c’est une bonne option pour les petits travaux que personne ne veut réaliser. Vous allez les payer cher, mais au moins les travaux seront faits.

Les bricoleurs du dimanche, c’est les entreprises qui travaillent sans considération pour les règles de sécurité ou les règles de l’art de la profession. Peu importe le devis que vous aurez (car ils afficheront des prix défiants toute concurrence), ne les prenez jamais. Car sinon, vous risquez les pires ennuis : malfaçons manifestes, abandon de chantier, … Vous serez obligés par la suite de refaire les travaux par une entreprise digne de ce nom, ce qui va coûter très cher. D’où le proverbe dans le milieu : « le pas cher coûte très cher ».

Vous les reconnaitrez facilement par l’attitude désinvolte de l’artisan, des devis bien plus bas que ceux des autres entreprises et un manque de professionnalisme.

Enfin, l’entreprise familiale, c’est l’entreprise « moyenne » : elle n’est pas trop connue, ne fait pas des prix excessifs mais réalise des prestations d’une qualité suffisante. C’est souvent la meilleure option, car on a un peu le meilleur des deux mondes. Il faut néanmoins rester vigilant lors du chantier : le niveau de professionnalisme de cette société n’est pas celui d’une grosse société, il y a donc souvent des oublis et des finitions à faire ou à reprendre.


En ayant tout cela en tête, vous saurez classer chaque entreprise que vous rencontrerez et saurez vers qui vous orienter selon les travaux à réaliser. Attention quand même à ne pas rester fixé sur les stéréotypes : des entreprises très connues peuvent être plus incompétentes que des bricoleurs du dimanche. Pour éviter les déconvenues, il est recommandé de parler technique et de poser des questions lors de la réalisation du devis, afin évaluer le degré de compétence effectif de l'artisan.


PARTIE III - Les actes et attitudes d'une société à ne pas choisir


Nous avons vu le profil global d'une entreprise. Il reste maintenant à peaufiner cela et à vérifier que le chantier intéresse bien le professionnel du bâtiment et qu'il compte nous faire un prix honnête. Ce ne sera probablement pas le cas si:

Dernier point de vigilance pour bien sélectionner son artisan : vos affinités. Bien qu’étant dans un contexte professionnel, vous avez un humain avec ses émotions, ressentis, préjugés et non une machine en face de vous. Donc si le courant ne passe pas, l’artisan ne pourra s’empêcher de moins s’investir financièrement et physiquement sur votre chantier. Certains artisans confient même qu’ils ne font pas de devis s’ils ont un mauvais pressentiment sur le client. L’affect est à prendre en compte pour choisir son artisan.


PARTIE IV - Valider l’artisan et formaliser les travaux


Une fois la visite faite et les devis en votre possession, en tenant compte de tous les paramètres (prix, compétences, disponibilité, affect), une entreprise devrait se démarquer.


Si les travaux de rénovation ou de construction sont importants (disons supérieurs à 5000€), il reste des vérifications supplémentaires à faire pour valider l’entreprise.

La première c’est l’existence et l’ancienneté de l’entreprise. Pour cela, visitez le site www.infogreffe.fr et trouvez la fiche correspondante de l’entreprise. C’est un site officiel contrairement à des sites tels que societe.com, les données d’une entreprise ne peuvent donc pas être supprimées, ce qui rend le site plus fiable.

Si vous ne trouvez pas de fiche, c’est que l’entreprise n’existe pas et qu’il faut passer son chemin.

Si en revanche vous trouvez une fiche, vérifiez que l’entreprise a une certaine ancienneté. En effet, une arnaque courante est de créer une société (SARL notamment), de démarrer des chantiers, d’empocher les acomptes et de faire faillite. L’entreprise étant à responsabilité limitée et en faillite, vous ne pourrez pas condamner le gérant à payer quoi que ce soit. Ainsi, une entreprise jeune est suspecte et doit faire l’objet d’une attention particulière.

Pour vous couvrir, vous pouvez demander à obtenir le contact d’autres clients ou visiter d'autres chantiers en cours. Mais la meilleure sécurité est l'obtention des attestations d’assurance de la société que vous souhaitez faire intervenir. D’où l’intérêt de demander les attestations d’assurance RC Pro (Responsabilité Civile Professionnelle) et décennale. Grâce à ces documents, vous pourrez demander un dédommagement à la compagnie d’assurance si l’artisan fait faillite ou si les travaux affectent la solidité de l’ouvrage ou rendent le bâtiment impropre à destination (défaut d’étanchéité par exemple).


PARTIE V – Résumé et conclusion


Comme nous l’avons mentionné plus haut, pour trouver un bon artisan près de chez soi, il faut :

En sus, n'oubliez pas de vérifier que votre artisan est certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) si vous souhaitez faire des travaux d'isolation. Ce label est souvent exigé pour pouvoir prétendre à des aides ou subventions telles que MaPrimeRénov'.


Grâce à cette méthode, vous éviterez 90% des problèmes sur votre chantier. N’oubliez pas de vous faire une liste des bons (et mauvais) artisans : cela rendra vos consultations futures plus rapides et vous permettra d’avoir des personnes de confiance à appeler en cas d'urgence dans votre logement.

Si vous souhaitez vous sécuriser davantage grâce au contrat de travaux ou si vous souhaitez connaitre les techniques de négociation pour faire chuter au maximum le prix des prestations, nous vous invitons à lire les sections dédiées dans le livre Immobilier & Séduction.



Revenir à la liste des articles
© COPYRIGHT 2021 AVIS-ACHAT-IMMOBILIER
Contactez-nous Conditions générales de vente Mentions légales Cookies